Des animaux albinos

L'albinime est une maladie génétique qui se caractérise par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux, des yeux, due à l'absence de mélanine. Cela se produit lorqu'un individu a reçu de la part de ses deux parents un gène déficient. La peau est très claire, les cheveux, poils, plumes sont blancs. La couleur rouge de leurs yeux est dûe quiant à elle à la dépigmentation de l'iris et de la choroïde (derrière l'iris) qui laisse ainsi paraître les vaisseaux sanguins des yeux.

Leur peau n'ayant pas la protection suffisante, les albinos sont très sensibles à la lumière (naturelle ou artificielle). Leur peau est très vulnérable aux brûlures et vieillit plus vite. Quant à leur vue, elle est également rendue difficile par la lumière.

Or, chez les bêtes, le principal rôle des couleurs est le camouflage. Par conséquence, l'absence de malanine rend ces animaux plus facilement repérables par leurs prédateurs et ces derniers plus facilement visibles par leurs proies. De plus, ils sont souvent rejetés par leurs congénères car différents et peut être "moins utiles". Ayant ainsi une espérance de vie plus courte que les autres dans la nature, les animaux albinos sont souvent recueillis dans des réserves ou des parcs zoologiques. Un gorille très connu, "Flocon de neige" a ainsi appartenu de longues années au zoo de Barcelone et ainsi contribué au prestige du parc.

L'albinisme touche tous les animaux avec une fréquence différente selon les espèces. Chez l'homme par exemple, la proportion d'albinos dans la population est supérieure à la moyenne des animaux (1/20.000 versus 1/100.000). Parmi les populations humaines, la fréquence varie aussi. Chez les Kuna (ethnie du Panama), cette affection touche 3,5 % de la population.